La hiérarchie des informations en signalétique

Des informations pour tous

 

Depuis le XXe siècle, l'harmonisation des signes ou logos en signalétique en facilite la compréhension. Cette normalisation s'explique par la mondialisation. Cette dernière pousse les pays à homogénéiser les informations à destination du public.

En effet, la science de la signalisation doit être universelle. Elle transmet très rapidement une information aux personnes au travers d'icônes, de logos et de mots. En France, plusieurs réglementations concernent son usage. Selon les domaines concernés, certains pictogrammes, formes de panneaux ou couleur sont à privilégier.

 

3 grands types

 

De ces réglementations découle une hiérarchie dans la signalétique. On distingue 3 types d'importances.

Premièrement, la signalétique prévenant un danger de mort ou des risques de blessures. Ces signaux sont de couleurs vives comme le rouge ou encore le jaune. Ils attirent l’œil avec des icônes très simples à comprendre. Ils doivent être compris par toutes les personnes pour les informer du danger.

                        

Ensuite vient la signalétique de la vie en communauté. Elle a pour but de réglementer la vie en société. Elle est souvent représentée par des couleurs plus agréables comme le bleu ou le vert. Elle incite les personnes à respecter les bonnes conduites à adopter.

Et pour finir, on trouve la signalétique de l'information. Son objectif est d'informer les personnes sur un service, une activité, etc. Souvent plus discrète, c'est celle qui fait le plus souvent appel aux mots. Des mots importants sont utilisés en gros caractères par exemple. Ainsi, en un coup d’œil, l'information est claire et assimilée.

Ces trois types sont omniprésents et rythment nos vies. Ils se rencontrent aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur des bâtiments. Ce sont de véritables aides pour se repérer dans les divers lieux de vie.