Les défibrillateurs cardiaques : une signalétique normalisée

Pourquoi installer cet appareil

 

Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont victimes d'un arrêt cardiaque en France chaque année. Les chances de survie sont augmentées si la personne bénéficie de soins rapidement. Ces chances sont augmentées si un D.A.E est utilisé.

 

En effet, des gestes simples, entrepris rapidement, aideront à sauver des vies. Après avoir constaté l'arrêt cardiaque, appeler le 112. Ensuite, il faut pratiquer un massage cardiaque. Enfin, il faut « défibriller » le cœur avec un équipement médical spécifique. Le choc électrique délivré par l'appareil pourra rétablir l'activité du coeur.

 

Les appareils doivent être accessibles facilement. Ils seront donc placés dans des espaces non fermés à clé. Réservé au personnel médical, son usage a été étendu à toute la population par le décret du 4 mai 2007. Pour plus d'efficacité, les personnes devront être formées à son utilisation.

 

Comme tout dispositif médical, ils doivent subir des maintenances régulières.

 

Signalétique et règlementation

 

La signalétique en matière de D.A.E est fixée par l'arrêté du 16 août 2010. Elle est harmonisée au niveau national et international car chaque seconde compte. Cette signalisation a été élaborée par l'ILCOR, Comité International de Liaison sur la Réanimation en français. Elle indique la présence d'un D.A.E ou la direction à prendre pour en trouver un.

 

Les panneaux doivent avoir un fond vert. Ils comprennent un cœur blanc normalisé contenant un éclair vert. Une petite croix blanche se trouve sur le côté droit de ce cœur. Les lettres D, A et E seront placées dans un cadre distinct, pour plus de compréhension. Une flèche normalisée pourra accompagner ces 3 lettres pour indiquer la direction où trouver le dispositif. 

 

Bien sûr, les 3 lettres pourront être remplacées par leur équivalent local. Ainsi, en anglais, cela donne AED, par exemple. L'utilisation d'Helvetica Neue comme police est une exigence du ministère français chargé de la santé.