Les panneaux de signalisation des dangers

Les obligations des employeurs

 

Ces derniers doivent remplir plusieurs obligations. Ils doivent protéger la santé des salariés, qu'elle soit physique ou mentale. Ils sont également responsables de la sécurité des personnes dans leurs locaux. Les mesures nécessaires pour cela doivent donc être prises par les employeurs.

 

Il faut d'abord identifier les dangers et en dresser la liste. Il faut ensuite analyser leur dangerosité potentielle pour les classer. C'est l'évaluation des risques professionnels, rendue obligatoire depuis décembre 1991. Ces résultats sont consignés dans un document unique. Cela permet, en outre, de prendre les mesures de prévention adaptées.

 

Au final, ces mesures permettront d'améliorer les conditions de travail. Elles contribueront à réduire au minimum les accidents de travail et les maladies professionnelles. Leurs utilités sont bénéfiques aussi bien pour les entreprises que pour les salariés.

 

Ces obligations relatives aux risques professionnels doivent être respectées. Elles sont décrites dans le Code du Travail. Reportez-vous également aux différents décrets associés pour en savoir plus.

 

Les différents dangers

 

Les dangers ne sont pas les mêmes selon les activités professionnelles. Un informaticien évolue dans un environnement distinct de celui d'un coiffeur, par exemple. Un médecin est soumis à des dangers qui diffèrent de ceux d'un ouvrier du bâtiment. On peut multiplier les exemples à volonté tant il y a de professions.

 

On associe différents éléments au mot risque en milieu professionnel. On pense aux chutes, trébuchements, glissades ou aux portes automatiques. On parle des objets en hauteur pouvant tombés ou des espaces confinés. On songe à l'utilisation de certaines machines ou aux dangers électriques ou magnétiques. Les radiations viennent aussi à l'esprit ainsi que les agents pathogènes. Bien d'autres facteurs sont concernés par ce terme.

 

Généralement, on classe ces risques selon leur nature :

- mécanique,

- physique,

- radiologique,

- biologique,

- chimique,

- psychologique.

 

Une bonne signalétique informera clairement des dangers potentiels. Des panneaux adaptés limiteront les risques et leurs conséquences.

L'origine mécanique

 

Une partie en mouvement d'une machine peut vous heurter. La chute d'objet aura comme conséquence potentielle l'écrasement de personnes. Vous pouvez être renversé par un véhicule. Des coupures, blessures voire des perforations surviendront peut-être lors de l'usage d'outils. Certaines machines projettent des particules solides comme des copeaux de bois ou métal. D'autres enverront des particules de matière incandescente. Cette classe comprend aussi les contraintes de posture ou visuelle ainsi que les gestes répétitifs.

 

L'origine physique

 

On parle ici des vibrations engendrées par des engins, par exemple. Le bruit trop élevé dans l'environnement de travail est aussi concerné. Les températures sont une origine possible de danger si elles sont trop basses ou trop élevées. Le vent, l'humidité, les intempéries en général sont générateurs possibles de désagréments, en extérieur. La qualité de l'air et le niveau d'éclairement sont des facteurs à prendre en compte. Explosion, incendie et courant électrique sont à classer ici.

 

L'origine radiologique

 

Cette classe recouvre les radiations en tout genre. Elles peuvent être ionisantes, UV, de radioéléments, infrarouges ou électromagnétiques. Les rayonnements laser sont aussi visés.

 

L'origine biologique

 

Comme son nom l'indique, les risques de cette classe viennent d'agents infectieux et allergisants. Le mode de transmission se fait par inhalation, morsure ou piqûre. Le contact avec la peau ou les muqueuses est aussi un mode de transmission. Les agents infectieux sont des parasites, des champignons, des bactéries ou des virus.

 

L'origine chimique

 

Les substances chimiques seront ingérées ou inhalées. La peau ou les muqueuses seront exposées au contact avec ces produits dangereux. On entend par chimique les gaz, solides ou liquides toxiques. Ces éléments sont également cancérigènes, irritants, corrosifs, mutagènes ou allergisants.

 

L'origine psychologique

 

Cela va de l'agression physique au harcèlement sexuel ou moral en passant par le stress managérial. Une charge mentale excessive, comme un travail permanent sur écran, est aussi prise en compte.

 

Quelques exemples

 

La maintenance d'équipements est une source potentielle d'accidents graves. Les conséquences en découlant peuvent aller jusqu'à un arrêt temporaire ou définitif de travail.

La chute lors d'un travail en hauteur peut conduire à un décès. Elle sera évitée, notamment, avec un équipement adapté et une bonne formation du personnel.

Les chutes de plain-pied constituent également une cause d’accidents de travail grave. Le plus souvent, elles sont provoquées par les mauvaises adhérences des sols. Elles résultent aussi du manque d’éclairage dans certains locaux ou de chaussures non adaptées.